Ci-dessous le lien pour télécharger le dossier de presse :

DOSSIER DE PRESSE – KOLTES – MONACO – CULTURAL PROJECT

LA NUIT JUSTE AVANT LES FORÊTS DE BERNARD-MARIE KOLTÈS

Mise en scène de Jean-Pierre GARNIER Avec Eugène MARCUSE / Scénographie et lumière Yves COLLET collaboration artistique Olivier DOTE DOEVI / Travail du mouvement Maxime FRANZETTI / Création sonore JONCHA

JEUDI 21 SEPTEMBRE 2017 – 19H30

MONACO (avenue Saint Martin sur le toit terrasse de la prison)

Désireux de présenter dans un cadre exceptionnel « La nuit juste avant les forêts », Cultural Project vous invite à Monaco en extérieur dans un site hors du commun. Nous vous attendons pour partager cette première et unique représentation avec le talentueux Eugène Marcuse.

FIGARO SCOPE : « Un garçon tente de retenir par tous les mots qu’il peut trouver un inconnu, qu’il a abordé au coin d’une rue, un soir où il est seul, seul à en mourir. » Ce jeune garçon le tout jeune Eugène Marcuse l’incarne. Une présence sauvage et enfantine. » Armelle Héliot.

TELERAMA : « Un jeune homme (Eugène Marcuse très bel et bon acteur) tente de retenir un inconnu repéré au coin d’une rue. Le jeune homme est solitaire, possiblement étranger. Son appel est lyrique, pathétique, désespéré. L’écriture de Bernard-Marie Koltès porte à l’incandescence le désespoir, l’amour, le désir, l’abandon et peut-être quelque chose de mystérieux qui lie les deux hommes. » Sylviane Bernard Gresh

« Il y a parfois un degré de connaissance, de tendresse, d’amour, de compréhension, de solidarité, etc…, qui atteint, en une nuit, entre deux inconnus, un niveau supérieur à celui que deux êtres en une vie ne peuvent atteindre ; ce mystère-là mérite bien qu’on ne méprise aucun moyen d’expression dont on est témoin, mais que l’on passe au contraire son temps à tempter de les comprendre tous pour ne pas risquer de passer à compter de choses essentielles. » Bernard-Marie Koltès.