La 57ème exposition internationale d’art Contemporain
13 mai > 26 novembre 2017 – Commissaire Christine Macel-
«Viva Arte Viva»
Dans un monde plein de conflits et de secousses où l’humanisme est gravement compromis, l’art est la partie la plus précieuse de l’être humain, c’est le lieu idéal pour la réflexion, l’expression individuelle, la liberté et les questions fondamentales. Mais plus que jamais, le rôle, la voix et la responsabilité de l’artiste sont cruciaux dans le cadre des débats contemporains.
Viva Arte Viva est aussi une exclamation, une expression de la passion pour l’art et pour l’état de l’artiste. Viva Arte Viva est une Biennale conçue avec les artistes. Il traite des formes qu’ils proposent, des questions qu’ils posent, des pratiques qu’ils développent et des formes de vie qu’ils choisissent.
L’exposition évolue organiquement dans une succession de pavillons, chambres et stanze, offrant au spectateur une expérience, c’est-à-dire un voyage, de l’intériorité à l’infini.
Ces pavillons ou pavillons trans, qui regroupent des artistes de toutes les générations et de toutes les origines, se suivent sinueusement comme des chapitres d’un livre. Du Pavillon des artistes et des livres au Pavillon du temps et de l’infini, une douzaine d’univers racontent une histoire conversationnelle et parfois paradoxale, concernant la complexité du monde et la variété des positions et des pratiques.
L’exposition vise aussi à être une expérience, représentant un mouvement d’extroversion vers l’autre, vers un lieu commun et vers les dimensions les plus indéfinissables, ouvrant les voies d’un néo-humanisme.
Christine Macel

 

Nous avons retenu 2 pavillons, « Studio Venezia » de notre chouchou français Xavier Veilhan qui a construit un studio d’enregistrement des années 1970 qui aurait subi un cataclysme…un studio très ouvert inscrit dans la durée de la Biennale qui met l’accent sur des processus de collaboration.

Xavier Veilhan.

C’est donc un salon de musique que nous propose Xavier Veilhan ou des groupes en tout genre allant du baroque à l’expérimental viendront passer un moment hors du temps.

Notre second coup de cœur est « L’amour oublié de Giacometti » au pavillon Suisse.

La vidéo « Women of Venice » révèle l’histoire oubliée de Flora Mayo muse américaine du jeune Alberto Giacometti. Le fils de Flora Mayo a ainsi découvert tardivement la période parisienne et amoureuse de sa mère.

Y aller ?

https://www.easyjet.com/fr

Où dormir ?

http://www.hotelbelleartivenice.com/french/ bel emplacement.

http://www.londrapalace.com/fr/ chic et beau

http://www.lagarehotelvenezia.com/fr/  en dehors de la cohue de Venise.

https://generatorhostels.com/destinations/venice?lang=fr-FR petit budget

 Où diner ?

https://www.viamichelin.fr/web/Recherche_Restaurant/VENEZIA-30122-Al_Covo-156561-41102 poissons de l’adriatique .

https://www.lafourchette.com/restaurant/agli-alboretti/77088 bonne cave .

http://www.caffecentralevenezia.com  branché .

Que rapporter de Venise ?

http://www.fernandomasone.it/#it  visite de l’atelier de fabrique de papier, ventes de bijoux, luminaires …

http://www.venise-serenissime.com/petits_metiers/gianni1.htm  pour créer vos cartes de visite façon » Gutenberg ».